Un peu d'histoire...  
 

Avant 1953, la section de pêche de Dombasle était une des sections actives composant l'Association des pêcheurs à la ligne de Meurthe et Moselle. Cette période d'après guerre voit certaines sections désirer leur autonomie et la naissance dans l'Est des Fédérations Départementales.

L'association des pêcheurs à la ligne de Meurthe et Moselle deviendra la Société des Pêcheurs à la Ligne de Nancy et Environs (SPLNE) et la création de La Gaule Dombasloise paraitra au journal officiel du 17 janvier 1953.

A cette époque, cette jeune société de pêche ne disposait que de quelques lots sur le SANON ainsi que le lot n°7 sur la MEURTHE (depuis l’embouchure du SANON jusqu’à St NICOLAS). Ce dernier s’est ensuite prolongé en 1961 jusqu’en aval du Pont de ROSIERES grâce à la location du bief n°6 sur la MEURTHE.

Plus tard, le parcours de pêche s’est à nouveau étoffé avec le « Petit canal » et les 2 étangs de BAYON.

Plusieurs présidents méritants se sont succédés pendant cette période : Lucien HABY, Pierre NICKLAUS, Victor GRADEL sans oublier bien sûr, notre cher Camille FERRY qui occupa ce poste pendant de très nombreuses années. Ces pionniers, par leur travail, leur abnégation, leur engagement au service de la pêche et des pêcheurs permirent à la Gaule Dombasloise de gagner ses lettres de noblesse et de se situer parmi les toutes premières AAPPMA du département.

En 1989, sous l’impulsion d’un jeune président : Pascal RIFF, l’association reprit sa marche en avant. Il était nécessaire de proposer aux pêcheurs de la Gaule Dombasloise de nouveaux étangs moins éloignés que ceux de BAYON. Ainsi, ce fut tout d’abord la reprise de l’étang du PONCET, entre SOMMERVILLER et DOMBASLE, puis en 1995, l’AAPPMA fit l’acquisition de 3 petites gravières sur le territoire de VIGNEULLES. Après quelques travaux de réunification, celles-ci donnèrent naissance à l’étang de MAGINAL.

En 1997, Roger HAAS reprit les rênes de l’association et poursuivit la politique de développement initiée par son prédécesseur.

C’est ainsi que la Gaule Dombasloise racheta en 1999 un nouveau petit plan d’eau, situé à côté de Maginal et dont la qualité des eaux le prédestinait à une vocation salmonicole : l’étang de l’ARC-EN-CIEL.

 

 Enfin, en 2002, l’association put reprendre la gestion piscicole de deux plans d’eau sis sur le territoire de BARBONVILLE : le NIL et le PETIT NIL.
 

La date du 3 décembre 2007 s’inscrira également dans les annales de l’association. En effet, une convention d’échange de lots fut signée par les présidents Roger HAAS pour La Gaule Dombasloise et Pascal CHEBANCE pour l’AAPPMA de NANCY sous l'égide de la FPPMA 54 et de son président Guy SAPRANI.

 

 

Selon les  termes de cette convention, la Gaule Dombasloise abandonne la gestion piscicole de l’étang du Nil (commune de Barbonville) à la SPLNE contre la reprise des lots de pêche 31 à 38 sur le canal de la Marne au Rhin (de Maixe à Varangéville), ainsi que les lots B4, B5, B5 bis et B8 sur la Meurthe (Rosières et Varangéville) lesquels étaient gérés jusqu’à lors par l’association nancéienne.

En 2008, La Gaule Dombasloise construit la Maison de la Pêche et des Milieux Aquatiques à Dombasle qui devient le nouveau centre technique et administratif de l'AAPPMA.

En 2012, après la dissolution de la SPLNE, la Gaule Dombasloise reprend une grande partie des lots de pêche de cette dernière, sur le canal de la Marne au Rhin, la Meurthe, le canal des Vosges, le canal de jonction ainsi que sur la Moselle sauvage. Elle retrouve également l'étang du Nil à Barbonville après un intermède de 4 ans.....

En 2014, la Gaule Dombasloise acquiert l'étang des Grands Prés à Neuviller, nouvelle pièce maitresse dans la politique de développement et de reconquête des pêcheurs initiée par l'AAPPMA...